Le maquillage permanent, un soin mal connu

sourcils maquillage permanent

Voici l’article de notre Maquilleuse/dermographiste Gaëlle Mouster qui est LA SPÉCIALISTE en maquillage permanent, l’article a paru dans le magasine LES NOUVELLES ESTHÉTIQUE

Le maquillage permanent, un soin mal connu
par Gaëlle Mouster, technicienne en dermopigmentation et maquilleuse

sourcils maquillage permanent Le maquillage permanent, un soin mal connu

sourcils maquillage permanent

Le maquillage permanent est une technique qui consiste à implanter dans le derme des pigments avec des aiguilles stérilisées jetables. Cette technique est issue du tatouage, mais les machines utilisées ont été perfectionnées afin d’en diminuer la vibration et d’en augmenter la précision.

Pourquoi parle-t-on de maquillage semi-permanent ?
Le maquillage permanent ne dure pas toute la vie comme pour le tatouage : la couleur s’estompe graduellement au fil des ans. En général, des retouches sont nécessaires aux 2 à 7 ans. Il est d’ailleurs tout à fait souhaitable que les pigments implantés ne durent pas à vie car la morphologie et les traits changent avec le temps. Les modes, même en termes de maquillage, ne sont jamais constantes. Il faut savoir que leur durée varie en fonction de plusieurs facteurs : la couleur choisie (les couleurs foncées restent plus longtemps que les blonds), les habitudes solaires de la personne, la vitesse de la régénération cellulaire de la peau (plus la personne est jeune plus la peau se régénère vite) et la capacité de phagocytose  »digestion » du pigment par l’organisme.

A qui cela s’adresse-t-il ?
Le maquillage permanent s’adresse à tous. On y a recours pour gagner du temps et éviter de devoir se maquiller et se démaquiller tous les jours. Mais il est idéal aussi pour les sportives, pour éviter que celui-ci ne coule pendant l’effort et que l’on soit obligé de faire des retouches plusieurs fois par jour.
Il s’adresse aux personnes ayant du mal à se maquiller (problèmes de vue, tremblements etc.), à celles ayant un visage abîmé par des brûlures, des cicatrices.
Enfin, à toute personne qui présente une asymétrie du visage, une dépigmentation ou une alopécie (absence de pilosité permanente ou temporaire).

contour des yeux eyeliner maquillage permanent Le maquillage permanent, un soin mal connu

contour des yeux eyeliner maquillage permanent

Est ce que ça fait mal ?
Des anesthésiants locaux spécifiquement conçus pour le maquillage permanent sont utilisés afin d’éviter de ressentir de la douleur. La technique la plus communément utilisée est de faire un pointillé à l’aide du dermographe pour faire des petits orifices qui permettront une pénération rapide de la lotion anesthésiante.
Pour ma part, je travaille les sourcils ou les yeux (eyeliner) alternativement. Je fais un premier passage à l’aide du dermographe puis j’applique la lotion anesthésiante à l’aide d’un applicateur. Je passe à l’autre œil, laissant ainsi le temps à l’anesthésiant d’agir sur le premier.

Est-ce qu’il y a des risques ?
Les pigments utilisés, approuvés par Santé Canada et FDA, de nature végétale et minérale sont parfaitement tolérés par tous les types de peau. De plus, un simple test d’allergie peut être effectué au préalable, si nécessaire, selon votre fiche santé. Les risques sont les mêmes que pour le tatouage artistique : les mesures d’hygiène doivent être très strictes. Les aiguilles, buses, récipients pour l’encre et l’anesthésiant doivent être à usage unique et stériles. Les équipements doivent être recouverts de protections plastiques jetables. La technicienne doit en tout temps porter des gants lors de la procédure. Une fiche santé doit être remplie pour éviter tout souci ou contre-indication.

contour des levres maquillage permanent Le maquillage permanent, un soin mal connu

contour des levres maquillage permanent

Les effets secondaires possibles
Il peut y avoir une légère enflure qui se résorbe assez rapidement. L’application d’une crème hydratante non parfumée est nécessaire pour environ 7 à 10 jours. Il peut y avoir de la sensibilité après le traitement, mais cela ne dure pas et est tolérable. Au besoin la cliente peut appliquer une compresse d’eau froide pour diminuer l’enflure (idéalement une feuille d’essuie-tout imbibée d’eau froide, ne pas laisser la compresse plus de 10 min). Il y a formation d’une petite pellicule de peau sèche sur le maquillage, qui s’exfolie naturellement après quelques jours.
La couleur paraîtra foncée au départ, puis très pâle pendant une semaine ou deux à cause de la cicatrisation de la peau. Le résultat final sera visible après 4 semaines. Une visite de contrôle et éventuellement des retouches seront effectuées entre la 5e et la 6e semaine.

Combien celà coûte de se lancer ?
Il existe au Québec plusieurs compagnies offrant la formation de dermo-pigmentation (compter en moyenne 4 500 $ à 5 000 $ pour les frais de cours). Il existe également plusieurs fournisseurs d’équipement. Voici les plus utilisés :
– Nouveau Contour, avec son système breveté de cartouche à aiguille jetable, est un appareil de haute technologie allemande. Distribué par Canadian Micro-pigmentation, la machine coûte
1 995 $ auxquels s’ajoute la pièce à main d’une valeur de 1 050 $.
– Fine Liner, de Perform-Art coûte 3 295 $, le dermographe coûte quant à lui 1 495 $.
– Porta-Derm, appareil pour maquillage permanent portatif. Il fonctionne avec un branchement électrique ou à piles et a une autonomie de 8 heures. Il est distribué par Perform-Art, il coûte 2 850 $.

Au coût de la formation et de l’achat de votre machine, s’ajoute le consommable.
– Les aiguilles montées dans des buses stériles (autour de 15 $ l’aiguille suivant les compagnies)
– Les anesthésiants (environ 50 $ le flacon)
– Les pigments (environ 22 $ le flacon de 1/2 oz.), comptez au minimum une dizaine de flacons pour commencer à pratiquer.
Ne pas oublier les produits pour désinfecter les surfaces, les gants, les plastiques de protection pour vos équipements, les pinces à épiler, crayons chirurgicaux pour marquer la peau, et autres petits accessoires pour pratiquer ce soin.

On peut donc considérer que, pour se lancer dans cette nouvelle technique, il vous faudra prévoir un budget (formation et équipement inclus) d’environ 10 000 à 14 000 $ selon les équipements choisis.

Pensez à prévoir de la pratique avant d’annoncer ce nouveau soin dans votre salon. Prévoyez au moins une dizaine de clients (amis) volontaires.
Le coût moyen des soins
Les prix varient selon la situation géographique, le salon, les équipement utilisés, mais le prix moyen des soins est :
– Sourcils : 500 $
– Eyeliner haut ou bas : 300 $
– Eyeliner haut et bas : 500 $
– Lèvres : de 400 à 600 $
– Grain de beauté : 50 $
– Correctif de cicatrice, aréole mammaire ou vitiligo : selon une soumission préalable.

Les atouts d’une bonne technicienne en dermopigmentation
– Il faut avant tout aimer le maquillage et avoir une formation dans le domaine.
– Il faut avoir de la facilité à communiquer avec les gens.
– Il faut être rassurant et sécurisant.
– Idéalement, être calme, méticuleux, organisé et discipliné.
Pour faire une formation en dermo-pigmentation, il vous faudra être au préalable maquilleuse, esthéticienne ou infirmière, afin d’être par la suite assurable professionnellement.

Mon expérience personnelle
Je suis technicienne en dermo-pigmentation, diplômée de l’Académie Internationale Compétence Beauté, maquilleuse depuis plus de 20 ans et tatoueuse. Pour ma part, ma formation de deux ans en tatouage a été un plus non négligeable. Connaissant déjà les machines à coil et rotatives ainsi que les différents types de peaux et les réglages de machines adéquats à chacune d’entre elles, j’ai pu focusser ma formation sur la zone spécifique du visage.
Je vous dirais, selon mon expérience, que le plus difficile pour moi a été de gérer le stress de tatouer quelqu’un dans le visage. C’est une mission importante et quasi irréversible à court terme. Il faut en être conscient et travailler avec cette pensée en tête, je veux dire par là de réfléchir avant d’agir, chaque cas est différent.
J’aime beaucoup le maquillage permanent : il fait rencontrer des clientes avec des problématiques que l’on aide à résoudre. C’est très gratifiant. Ce n’est cependant pas une science exacte, il y a donc parfois des solutions à trouver et du tatonnement.
Compte tenu de l’investissement, assurez-vous, avant de vous lancer, d’avoir une clientèle pour ce genre de soin.
maquillagepermanentarticle1 230x300 Le maquillage permanent, un soin mal connumaquillagepermanentarticle2 230x300 Le maquillage permanent, un soin mal connumaquillagepermanentarticle3 230x300 Le maquillage permanent, un soin mal connu 

Visitez notre site web pour le maquillage permanent rive sud avec Gaëlle

botox rive sud

/p

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *